Pays de marins

   BISE DUR ET SON HISTOIRE

          L'expression "Bise Dur" désigne une carte du jeu de "l'Aluette" pratiqué encore sur notre
  littoral. Ce jeu typique, imposant aux partenaires des signes conventionnels, tire probablement son
  origine de nos anciens venus du Portugal. On l'appelle aussi jeu de "la vache". Un bateau de pêche
  de chez nous a longtemps porté ce nom.

      Au début des années 30, née d'un musée, la traduction des Aluette blue f
  coutumes locales a continué à travers un groupe traditionnel
  de danseurs. 

    En 1936, Madame Cacaud a l'idée de rassembler des témoignages du patrimoine local dans sa demeure de la rue du Docteur Baudoin.
  Dès lors, cette collection de tenues et de meubles devient célèbre. On expose à Paris la culture de la communauté maritime et du marais.
                                                                        

 

 

Mme Cacaud

Femmes costumées devant le musée Bise Dur

Entrée du musée Bise Dur

Intérieur musée Bise Dur

 
 
Il faut attendre 1957 pour que l'expression traditionnelle du pays s'épanouisse sous l'impulsion de
Mr et Mme Erthus, et du peintre Henry Simon (auteur du logo), et de nombreux tenants d'un patrimoine maintenu vivant.
 
 
                 Groupe logo                                                   Poster h simon                                      

                Un couple de danseurs                                                   L'artiste peintre Henry Simon,
                Logo du groupe, oeuvre de Henry Simon                    Autoportrait

 

    En 1988, l'éclipse. Jusqu'à ce que l'effet de manque opère.
    Les voisins Sablais activent "Le Nouch" à    travers le monde.
    A St Gilles Croix de Vie, ce mode d'expression d'une identité ne demande qu'à revirevolter de nouveau.

    Octobre 1995, un hiver suffit pour que "Bise Dur" renaisse.